Sélectionner une page

L’été sans fin d’Arma Jackson

Arma Jackson2 ©Julotbandit & karimagram

Trois ans suite à la parution de son premier album studio « Idéal », l’artiste lausannois Arma Jackson vient de dévoiler son successeur, le caniculaire « Été Sans Fin ».

Le rayon de soleil de la scène helvétique

« Tu sais ce qu’on raconte sur moi, c’est sûrement vrai ; je fais de la zic et je porte un bonnet en été ». Indissociable de son couvre-chef depuis l’EP « 9m2 » en 2017, Arma Jackson poursuit son ascension avec un second album aux sonorités fiévreuses, on en oublierait presque que la véritable saison estivale commence dans trois mois. Fort de 14 pistes, le bien nommé « Été Sans Fin » évoque des thématiques récurrentes chez le lausannois, telles que ses envies d’ailleurs (« Weekend », « Je pars » et le morceau éponyme « Été sans fin ») ses souvenirs (« Incompris », « Famille », « La Course ») ou encore ses relations amoureuses (« Tout Gâcher », « Je t’attendrai », « Lana »). Tout comme pour son premier long-format, l’helvète a convié deux featurings de prestige à partager un morceau : l’artiste parisien Franglish sur le tube « Voyager » ainsi que son homologue Josman sur « BBL », track dont les lyrics bouillants font drastiquement grimper le mercure.

BlackDoe & Arma Jackson, l’alchimie franco-suisse

Chanteur, compositeur…et beatmaker, Arma Jackson a pris pour habitude de produire tous ses projets. Exception faite avec « Été Sans Fin », dont la partie instrumentale a été entièrement conçue par le producteur R&B BlackDoe (sauf « Voyager », « Bonnet » et « Mêmes Raisons » en coproduction avec Arma). Fruit de leur rencontre il y’a quelques années, le disque détonne avec des sonorités Néo Soul / Groovy House, qui ne sont pas sans rappeler l’univers du producteur canadien Kaytranada par moment. Comme l’explique BlackDoe sur Instagram : « Le véritable objectif était de développer l’identité d’Arma et de la rendre aussi unique que possible. Après beaucoup de démos et de recherches, je pense que nous y sommes enfin parvenus : Un style qu’il définit lui-même comme étant le Baby Love. »
C’est la troisième collaboration du producteur parisien avec un artiste suisse après Chilla et Ocevne. Une symbiose artistique qui, on l’espère, va engendrer d’autres projets pour le duo franco-suisse, tant « Été Sans Fin » s’est avéré être la vraie bonne surprise de ce premier trimestre 2024, de quoi patienter en attendant le prochain solstice.

Pour suivre toute l’actualité des artistes suisses, c’est juste ici.